Mouvement

Il y a des photos que l’on prend et qui n’ont pas une grande importance. Ni spectaculaires, ni bien bien composées, enfin pas grand chose, de l’ordinaire, d’un endroit banal aussi. Ce petit rien effervescent, cette vague en gouttelettes, c’est bien, cette envie de la voir de nouveau qu’elle s’anime et nous inonde. Pendant ce temps, la photographie si elle est figée n’empêche rien et elle s’anime encore, et à l’infini. Je sais déjà voir ce temps figé et je m’amuse souvent à l’arrêter. pour y trouver sûrement ce qui nous anime vraiment… tiens tiens. Confiné ? Ne serait ce pas vivre avec notre fin ? Hohoooo…