Lire

Point de fuites

Montelimar-train001

Ce point de fuite ? je n’aurai pas pu le faire pauser plus loin, je suis toujours étonné, de capter l’état exact dans lequel je me trouve. Ce qui est immuable, ce que l’on regarde, ce qui défile, les opportunités à saisir, celles qui nous échappent, et surtout celles qui doivent partir, celles que l’on doit laisser filer. Le temps défile d’un coup à grande vitesse, procrastinateur qui sent monter l’angoisse à l’aune de ma mortalité, et fait défiler mon existence comme si elle n’avait durer qu’un instant seulement. Le point de fuite, fuir, avancer vers un horizon qui recule, cercle infini, absurdité qui échappera au bonheur que l’on croit dans l’au delà. Si l’on voyage comme un vaurien, si l’on vagabonde, et que l’on aime flirter avec l’errance, la flânerie, qui ne sont plus des vertus. Je crois à cette clochardisation céleste, à ce nomadisme romantique et aux écoles buissonnières au temps que l’on ralentit soi même, je vivrai tant de vies en une seule, à quelles perspectives perdez-vous le plus le temps qu’il vous reste ?

Starter

De l’invisible, de l’indicible… Je ne pouvais pas savoir il y a deux mois pile en préparant mes petites affaires de travailleurs de lumière que ma vie allait s’en trouver bouleversée. Rien, pas un signe. Prendre sa petite voiture pourrie, se jeter dans les embouteillages parisiens chauds de ce début d’été vers une charmante librairie et se retrouver dans les champs de maïs charentais… Ha il faudrait que je raconte bien tout, et comment et pourquoi, et ceci et cela,. Le pendule de Foucault qui nous démontre que la terre tourne, et bien j’ai un nouveau pendule, après avoir retrouvé ma boussole et ma carte, voila de quoi naviguer de nouveau, et pour tout équipage, les travailleurs de lumières, amis fantômes, et entouré de poètes aussi fous les uns que les autres qui me montrent le chemin, Oser ? Lâcher prise, ou tout ce que vous voulez, moi sans amour je ne suis rien, alors, il fallait encore qu’il se présente, Il s’est présenté au cœur de Paris, une fée, bien sûr que voulez vous que ce soit d’autres… Me voilà donc embarqué pour un long et beau voyage dont on me promet déjà des destinations extraordinaires, j’en suis près, je suis prêt