Moi, Passe Muraille ?

Ha oui je ne saisis pas tout, cette complicité qui m’habite qui me partage entre photographie écriture et musique, je n’avais pas remarqué que ces trois disciplines pour employer un mot d’enseignement à la grecque, étaient si liées, du moins chez moi. Reprenons depuis le début. Enfin il n’y a pas d’ordre chronologique, à chaque note et ce dès le plus jeune, dès la première touche de piano croisée, s’ouvre à moi, une image, un climat sur lequel mettre des mots. Alors oui la photo, à chaque cliché s’ouvre une histoire, et des sons, comme un cinéma démantibulé, et on continue, à chaque mot écrit, une image qui s’anime. On touche du doigt tout ça, comme si l’on passait à  une autre dimension, un passe muraille, un psychotrope puissant.

Bien sûr on peut essayer de garder raison et se dire non, non, non, Madame mon épouse avait bien raison, Monsieur mon mari, il faut être électricien ou pâtissier enfin un truc où je ne vagabonde plus, pour devenir propriétaire… Oui propriétaire, c’est important, capital  mais où ai-je donc la tête ? Voilà, tant qu’à visiter les fées et les muses, la fée électricité me reliera à la terre, c’est raisonnable. Merci la vie !  Sans compter les jaloux, Ne parlez pas de votre don de dieu : vous êtes le Schpountz !

Alors, d’accord, moi je veux bien faire comme tout le monde, payer mon terme, être un bon père, un bon mari, être l’ami sur qui on peut compter,, alors  d’accord pour ne plus passer pour un excentrique, me réfugier derrière la technique, c’est bien, la technologie, devenir un bon ouvrier, « à défaut d’avoir du talent sois un bon technicien me disait un pote du cinéma ». Bien je serai « cheville ouvrière » et « travailleur de l’ombre » surnoms donnés par les grandes sociétés de productions de disques. Confiez moi un budget, jamais aucun dépassement je m’y engage, Économe et artiste c’est possible … Enfin artiste, dans l’industrie ce n’est pas incompatible. C’est ce qui se dit. Demandez à Dali…

Bref, De l’air, on étouffe ici.  écrire plutôt que lire, photographier plutôt qu’écrire, composer plutôt que photographier, lire plutôt que penser…  Bon sang mais c’est bien sûr, Consubstantialité…  ! tout est lié, rien ne s’oppose, c’est le même truc qui gigote, je n’ai pas à choisir c’est la même chose, le roman c’est de la peinture, demandez à Flaubert,  la peinture, c’est de la poésie, demandez à Baudelaire, Nadar n’est pas si loin….  Et puis la musique.. bin demandez à Debussy, à Deodat de Séverac, à Satie s’ils ne font pas de la peinture… Beethoven était tellement sourd qu’il croyait qu’il était peintre… Alors moi quand je serai(s) grand je serai Passe Muraille..

Photo © Masha Mosconi

Une réflexion au sujet de « Moi, Passe Muraille ? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.