Auguste Renoir

La collection Paul Rosenberg ! Picasso, Laurencin, Braque, Matisse, Seurat, un délice, une gourmandise pour le gros Goering en son temps mauvais. et quand la jalousie de classe se décomplexait argumentée par un racialisme de propagande on a connu ça en France sous la révolution aussi, le saccage des bibliothèques privées… Oui j’ai des amis juifs, et juives aussi.. Ne sommes nous pas tous juifs en fait ? Oui l’élite culturelle suscite toutes les jalousies. Mais là n’est pas la question..
C’est au détour des salles de cette exposition, de grandes toiles des oeuvres magistrales, et là au fond d’une salle, on pourrait dire mis à l’écart, peut être moins spectaculaire, ce petit tableau de Renoir, dont j’ai oublié le nom, petit, oui 40 cms de large pas plus dans un gros cadre rococo qui étouffe presque l’image.
La photographie comme la peinture, à légale. Je reste collé, j’y rentre, je m’y promène, c’est une promenade normande ? Ou à Vezelay ? Peu importe, on y a chaud à s’éponger le front dans son mouchoir en tissu, on cherche la fraîcheur des petits chemins, Mireille, était l’épouse d’Emmanuel Berl à propos de petit chemin ; reste concentré Melizo, le bada-en-casse-croûte-de-cheval sur la nuque, le chemise ouverte débraillé comme jamais, le gilet déboutonné, les souliers empoussiérés des chemins blancs. Ce serait pour les dimanches d’un Bourgeois de Paris, dans les bois de la Malmaison.
Et puis la technique… Auguste comme Jean … quelque chose de populaire, tout le monde a dans ses souvenirs une image comme celle çi, dans ce détail, faire pause, cela pourrait être un acte militant finalement. Les impressionnistes se sont fait cracher dessus. Regardez ce Manet il ne sait pas peindre l’eau elle est orange.. On arrachait ses toiles on lui crachait dessus dans la rue… Et ce pauvre Fantin Latour pourquoi je pense à lui d’ailleurs, qui ne pensait qu’a peindre du nu, malgré ces beaux bouquets, c’est vrai, mais il devait peindre sa bonne femme et son mécène, même sa liseuse fut censurée, je cherche toujours pourquoi et aussi pourtant détenteur de la plus grande collection de photos de nus, fourni par un photographe espagnol, outil de travail disait il , il ne pouvait recevoir les modèles sous l’œil de Madame la protestante son épouse,
Auguste, ton chemin est une invitation à la liberté, à la subversion, à l’élégance et à la délicatesse, je m’y engage..

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.